Tout au long de sa scolarité, votre enfant est évalué. Il se voit attribuer des notes qui peuvent parfois le plonger dans un état de stress profond. Pourtant, il ne devrait pas tant paniquer. L'important est de comprendre l'origine d'une telle note et de trouver des pistes susceptibles de l'augmenter. Si une note est censée refléter des capicités, il faut tout de même considérer une année scolaire dnas sa globalité. Les incidents de parcours sont fréquents, inutile de s'en alarmer! Pour évaluer vos enfants, les enseignants ne procèdent pas tous de la même façon. Ils disposent de plusieurs options.

L'évaluation critériée permet d'évaluer des compétences ciblées. A chaque critère est associé un certain nombre de points. L'apprenant s'en rapprochera plus ou moins. Pour évaluer une production écrite, on considèrera entre autres la syntaxe, la grammaire et l'orthographe. Ce n'est pas tout mais pour vous, les choses ne sont déjà plus si floues! Le barème est parfois dégressif (ou descendant). Si tel est le cas, chaque erreur commise coûte un certain nombre de points. En règle générale, les notes descendent vite et bien!

Egalement appelée contrôle continu, l'évaluation formative permet d'évaluer un apprenant tout au long de l'année. L'enseignant contrôle l'assimilation de points clé. Pour réussir, l'apprenant doit se montrer régulier. Il ou elle a cependant plusieurs occasions de se rattraper. Ce type d'évaluation s'oppose à l'évaluation finale ou sommative. Cette dernière fait la somme des connaissances acquises sur une durée précise. Sous le nom de partiel, elle est trés souvent pratiquée à l'université. Un jour ou l'autre, vous avez dû y passer!

Comme son nom l'indique, l'auto évaluation permet à chaque apprenant de prendre du recul sur ses aptitudes. Pour ce faire, il remplit une grille critériée. A chaque critère est associée une apréciation telle que "passable', "en voie d'acquisation", "compris". Ces grilles sont très prisées en Suisse ou ailleurs dnas le monde. Elles ont leur interêt mais ne sont en aucun cas un gage d'objectivité. De plus, les apprenants ne doivent pas bénéficier d'une trop grande liberté.

Les mises en situation sont presque systématiquement pratiquées dans le cadre de formations profsssionalisantes. Le formateur projette son apprenant sur le terrain et lui demande d'effectuer une ou plusieurs tâches en sa présence. Pour plus de véracité,  il ou elle peut endosser des rôles temporaires. Le futur réceptioniste pourra par exemple gérer le départ ou l'arrivée de clients fictifs.

Enfin, l'évaluation diagnostic permet de dresser un état des lieux des acquis ou lacunes d'un apprenant. Ce faisant, on cerne mieux ses besoins ou attentes pour mettre en place la méthode d'enseignement la plus adaptée. A tout moment, cette méthode peut être ajustée.

Chaque note attribuée est le plus souvent associée à un commentaire. L'élève comprend comment mieux faire. Cependant, certains souhaiteraient les supprimer. D'après eux, les enfants éviteraient ainsi de trop stresser. Adhérez vous à cette idée?

 

évaluation