Lorsqu’ils décident d’étudier une quelconque discipline, nombreux sont ceux et celles d’entre vous qui craignent ou refusent catégoriquement de se tromper. Peut-être ces gens se sentent-ils jugés ou rabaissés. Les erreurs devraient plutôt être considérées comme des occasions de se tester pour mieux assimiler. Vous ne me croyez sans doute pas. Donnez moi quelques lignes pour m’expliquer.

Les erreurs sont très fréquentes. Si vous n’en commettez que très peu, vous pouvez être fiers de votre parcours. Sachez tout de même qu’elles vous rattraperont toujours. Si vous n’en commettez pas ou très peu, vous êtes bien chanceux. Peut-être une fée s’est elle penchée sur votre berceau ? Peut être n’êtes vous pas vraiment humain mais un être bien plus malin?

L’erreur est formatrice, elle fait partie intégrante de votre apprentissage et ponctuent votre travail. Après vous être trompés, vous êtes en quelque sorte tombés mais pouvez toujours vous relever. Pour éviter de chuter, vous vous penchez à nouveau sur des règles, des mots pour mieux les considérer. Les piqûres de rappel viennent tout naturellement s’imposer.

Certaines erreurs peuvent même vous marquer. A divers exercices ou activités, vous allez inconsciemment les associer. Ainsi, à coup sûr, vous vous en souviendrez. A la longue, les erreurs cesseront de se répéter !

Les erreurs sont on ne peut plus légitimes. Vous n’avez pas forcément d’échéance à respecter ni d’examen à passer. De plus, vous pouvez très bien être distraits ou fatigués. Dans ce cas, il ne faut surtout pas culpabiliser. Le moment venu, votre chance, vous pourrez la retenter ! C’est à votre rythme que vous progresserez !

De plus, à moins de vous acharner, vous n’êtes et ne serez jamais des spécialistes. Vous n’êtes pas non plus systématiquement novices. Les erreurs ne peuvent pas forcément être évitées. C’est pourquoi, au lieu de les limiter, il faut comprendre leur origine pour ne pas les reproduire. Je vous jure, je ne dis pas ça pour de rire !

En vous corrigeant ou reprenant, votre enseignant ou formateur peut tout simplement vous renseigner. Enfin, de petite taille, certaines erreurs peuvent être camouflées. Sur votre parcours, elles ne vont sans doute pas influer. De ce fait, on peut volontairement les laisser passer.

Souvenez vous : l’important n’est pas d’être parfait mais de savoir se concentrer pour être sûr de tout donner. Ce qui compte, c’est de se débrouiller, voire de se démarquer ou se dépasser. Il ne faut pas chercher à exceller. Ainsi, il n’y a rien à regretter !

 

erreur