Après vous avoir parlé de la compréhension écrite et de l'expression orale, j'aborde logiquement la compréhension orale. Cette compétence pose souvent problème aux apprenants qui cherchent à comprendre le moindre mot, collecter la moindre information, directe ou indirecte. Il est pourtant impossible de se fixer un quelconque objectif. Il est uniquement question de s'entraîner, de familiariser son oreille avec divers accents, contenus et débits de parole.

Les gens sont si différnts qu'il ne peut en être autrement! Un son ou une syllabe peuvent parfois suffir à trancher mais......pourquooi faire simple quand on peut faire compliqué? Pour donner à leurs publics l'occasion de s'entraîner, mes collègues et moi même nous basons sur un certain nombre de documents. Il peut s'agir d'enregistrements sonores, de courtes vidéos, de films ou de web séries. S'il vous prend l'envie de visionner un film dans sa version originale, vous devrirez commencer par le sous titrer dans la langue en question. Vous regarderez par exemple une série policière britannique sous titrée en anglais. Ainsi, bien que sécurisé, votre cerveau évitera un travail de bascule souvent très fatigant. Un jour, le temps et la pratique auront fait leur oeuvre. Vous verrez : ces fameux sous-tires, tout naturellement, vous vous en passerez.

Quelque soit le document choisi, il doit être exploité. Comment? C'est aux enseignants d'en décider. Il peut être question de discrimination phonétique, auquel cas les apprenants devront repérer et identifier des termers issus du langage courant. S'il est question de décrire un logement, je peux repérer ses différentes pièces ou encore des ustensiles. Si l'apprenant souhaite obtenir une quelconque certification, ce même exercice de discrimination peut le pousser à diffrencier les accents nationaux, régionaux ou communautaires. Plus facile à dire qu'à faire!

Les synthèses, questionnaires ou phrases lacunaires peuvent également être proposés. Le degré de compréhension du document support peut varier. Celle-ci sera plus ou moins détaillée. Dans le cas d'une synthèse, les apprenants se retrouvent devant des tiroirs fictifs, tous grand ouverts. Dans ces tiroirs thématiques, ils tentent de ranger diverses informations. Si un locuteur présente sa ville, on pourra par exemple avoir l'histoire, le tourisme, l'industrie.....

Je peux comprendre que ces exercices vous paraissent laborieux mais croyez moi, cela vaut la peine de jouer le jeu. Pour ma part, je parle souvent de pêche plus ou moins fructueuse ou de la ceuillette de champignons. Les vôtres seront ils comestibles ou non ? Si vous ne vous lancez pas, vous ne le saurez pas! Faites donc le premier pas!

 

Compréhension orale