Il y a de nombreuses années, vous avez étudié une quelconque langue étrangère. Aujourd’hui, tout cela vous semble bien loin mais ces connaissances, pour diverses raisons, vous pensez en avoir besoin. Vous décidez donc de tout recommencer, des les dépoussiérer. Grâce à l’aide de vos formateurs, dans vos têtes, elles vont à nouveau se fixer.

Votre formateur va entamer en votre compagnie une croisière fictive. Il sera capitaine du bateau à bord duquel vous embarquerez. En soute, vous déposerez vos bagages vides, ou plutôt presque vides. Votre formateur devra avant tout les remplir.

Avec vous, il va survoler le programme de l’année. Grâce à cette première action, vous devriez vous sentir rassurés. En effet, au fond de vous, vous entendrez de petites clochettes sonner. Ce son vous prouvera que vous ne vous êtes pas trompés. Dans le groupe de faux débutants, votre place, vous semblez l’avoir trouvée.

Différents outils seront mis à votre disposition, des outils que je vais maintenant énumérer. Vous allez d’abord les stocker avant de les utiliser. Il y a d’une part les outils lexicaux et d’autre part les connaissances élémentaires, la grammaire et la méthodologie.

Oui, il vous faut réapprendre des mots. Il ne s’agit pas du dictionnaire dans son intégralité mais des mots les plus usités. Vous recevrez des fiches thématiques grâce auxquelles vous apprendrez ou réapprendrez à prioriser. Vos souvenirs vont bien sûr vous aider.

Ces mots seront couplés avec un ensemble de règles ou structures qu’il faudra visualiser, comprendre et assimiler. Des exercices vous seront proposés pour vous permettre de les appliquer. Si vous y parvenez, vos premières phrases vous produirez. Ces phrases seront simples mais pourront ensuite se complexifier.

Sur l’océan, vous naviguerez. Pour votre formateurs et vos compagnons de route, il est hors de question de se noyer. C’est la raison pour laquelle de bons réflexes vous seront redonnés. Vous perdrez ainsi moins de temps, ne serez pas trop frustrés. Prenons l’exemple d’un texte que vous aimeriez lire. Vous ne comprenez pas pas tout, cela vous semble compliqué comme tout. Vous perdez patience et ne tardez pas à vous énerver. En bondissant sur le dictionnaire, vous espérez être dépannés. Bien que vous puissiez y recourir, votre professeur a mieux à vous proposer : une bonne contextualisation peut grandement vous soulager. Le sens des mots, vous pouvez le déduire, le deviner. Pas si facile mais cela peut se tenter !

Je n’oublie pas certaines connaissances de base comme la maîtrise de l’alphabet ou le fait de savoir compter. Celles-ci devraient être maîtrisées mais votre formateur vous donnera l’occasion de les réactiver. Pourquoi ne pas le prendre à l’essai ?

Par ces quelques lignes, vous vous sentez concernés ? A l’U.C.P ou ailleurs, venez nous retrouver. Promis : vous n’allez pas le regretter !

 

Langues